Halbout Maréchalerie

Syndrome naviculaire

Le syndrome naviculaire est une intolérance à l'hyper-extension, aggravée au pas, sur le cercle, induisant un raccourcissement de la phase postérieure de la foulée.

C'est une pathologie dégénérative, qui apparaît le plus souvent entre 5 et 12 ans, elle représenterait 20 à 30% des boiteries de cause osseuse du cheval.
La « maladie » naviculaire se caractérise par une boiterie intermittente, le pied a tendance se poser plutôt en pince qu'en talon.

Pour la diagnostiquer, des examens vétérinaires doivent être réalisés par plusieurs méthodes : test de la planche, radiographie, échographie, scintigraphie et anesthésie des nerfs digités.

Plusieurs causes favorisent l'apparition de la boiterie naviculaire :

  • Génétique
  • Conformation du cheval (droit jointé, pince longue.)
  • Talon trop paré
  • Ferrure trop peu régulière
  • Défaut d'alimentation (manque de calcium)
  • Excès de travail

Un rappel anatomique :

L'os naviculaire a pour fonction de servir de poulie au tendon fléchisseur profond du doigt (perforant), l'os en lui-même a deux conformations très distinctes. La partie 1 sur l'image ci-dessous est très dense, solide et lisse pour que le tendon puisse coulisser parfaitement. La partie 2, elle, est moins dense et a pour fonction d'absorber une partie des pressions.

Les pathologies osseuses :

  • La Sclérose est une densification anormale de l'os (partie 2) et nuit à l'absorption des chocs
  • L'ostéolyse est la déminéralisation de l'os (partie 1), qui crée des zones non lisses et qui gêne la coulisse du tendon
  • La fracture
  • L'enthésopathie est une atteinte de l'attache du ligament sésamoïde distal (qui relie le naviculaire à p3)
  • Les Ballonnets synoviaux sont un accroissement des fossettes synoviales

Les pathologies tendineuses :

  • Une fissure longitudinale qui provoque des épanchements synoviaux
  • Des tissus de granulation
  • Une lésion centrale
  • Des bursopathies : lésion de la bourse synoviale (perte de cartilage, adhérence, inflammation)

Les traitements :

  • Par la ferrure: il est important de limiter l'enfoncement des talons dans le sol. Pour cela, selon le degré de la boiterie, il faudra choisir des fers à oignons, à planche, egg bar shoe, ou inversés. Et y ajouter de l'amorti par des plaques et du silicone ou de l'Equi-Pak®
  • Le sol devra être fouillant et amortissant
  • Pour le travail éviter les cercles et les devers
  • Traitement vétérinaire anti-inflammatoire et infiltration de Tildren® si la pathologie est osseuse.
Fermer le menu