Halbout Maréchalerie

La Fourbure

La fourbure est une maladie généralisée grave, qui atteint tout l'organisme et qui s'exprime au niveau des pieds du cheval.

Les symptômes

Le cheval, à l'arrêt, se tient campé, et reporte tout son poids sur ses talons. Il se déplace peu et la boiterie est aggravée sur sol dur. La douleur intense peut également provoquer un décubitus prolongé.

Les différentes causes de fourbure

  • une suralimentation : un déséquilibre d'azote et de glucose dans le sang
  • traumatique : par excès de travail, ou surcharge chronique
  • l'absorption d'une grande quantité d'eau froide
  • une infection de parturition
  • une intoxication médicamenteuse
  • syndrome et maladie de cushing

Mécanisme

Une décharge d'insuline et une augmentation de la glycémie dans le sang provoquent la fermeture des shunts artério-veineux des pieds, ce qui engendre une mauvaise circulation sanguine au niveau des feuillets et produit une nécrose. Tirée par le tendon fléchisseur du doigt et désolidarisée du sabot, la phalange distale bascule, s'effondre et, dans les cas les plus graves, finit par perforer la sole.

Traitement

Dans un premier temps, si la fourbure est détectée très tôt, il faut plonger les pieds dans la glace pour limiter les symptômes puis réduire la douleur avec des anti-inflammatoires non stéroïdiens. La ferrure doit être mise en place le plus rapidement possible après la phase aiguë pour soulager le cheval et limiter la bascule  et/ou l'effondrement de la phalange. Mais attention, la ferrure d'un cheval en phase de fourbure aigüe n'est pas anodine. Il faut choisir un professionnel qui maîtrise cette pratique, car cette première ferrure conditionnera fortement le pronostic sportif du cheval.
Il ne faudra en aucun cas ferrer le cheval d'une manière classique, c'est-à-dire l'obliger à se tenir sur trois membres, car cela crée une trop forte surcharge. Il est préférable de le ferrer couché ou suspendu dans un harnais.

La ferrure

Pour soulager rapidement le cheval, des chaussons en polystyrène et Vetrap pourront être appliqués rapidement sans gêner le cheval lors de la phase aiguë.

Dans un second temps (après la phase aiguë), le parage spécifique devient indispensable :
- abaisser au maximum les talons pour tenter de ré-horizontaliser la troisième phalange
- râper fortement la pince en pariétal pour l’aligner avec P3 et évacuer le podophylle nécrotique, limitant ainsi la formation d’abcès.

L'ensemble de ce parage bien maîtrisé couplé à un fer style Banana tridimensionnel en aluminium permettra de replacer le centre de pression.  On pourra ainsi réinstaurer une vascularisation dans le pied et éviter une nécrose de l'apex de la phalange distale. Bien évidemment, ils seront collés avec de la résine et non cloués pour éviter les chocs dûs au brochage. Pour limiter la bascule de la troisième phalange et la répartition des charges, un silicone (Luwex laminitis) ou une résine (Vettec) très ferme seront appliqués sous le pied. Le cheval, quant à lui, devra être maintenu au box sur une litière épaisse.

Pour toute demande d'information sur un cas, merci de nous envoyer au préalable un mail avec l'anamnèse, l'évolution, des radios, photos et vidéos.

Cliquez sur les photos pour suivre les évolutions

Après 5 semaines supplémentaires, on observe facilement le décollement de la paroi.
Whinney
DSCN0292
Tino
DSC5
Ainhoa
Fermer le menu